Envoyé !

S'inscrire à la Newsletter :

Etiopathie

Définition

Du grec « aïtia», cause et « pathos », souffrance, l’étiopathie s’attache à rechercher l’origine de la maladie pour l’éliminer par une méthode de soins qui, au-delà des symptômes, s’attaque directement aux causes pour les faire disparaître.

 

Qu’est-ce que l’étiopathie ?

Médecine mécaniste, l’Étiopathie constate que le corps humain, fruit de millions d’années d’évolution, doit fonctionner correctement. Si ce bon état est perturbé, si un dysfonctionnement apparaît quelque part, l’étiopathe cherche à en identifier la cause et à la réduire par des techniques manuelles spécifiques ou à orienter le patient vers le traitement approprié.

Douceur, précision, non-douleur, innocuité, efficacité, telles sont les règles du traitement étiopathique.

 

L’Étiopathie pour qui ?

Du nourrisson au sénior, en passant par la femme enceinte et le sportif.

 

Que soigne l’Étiopathie ?

· Troubles ORL : angines, conjonctivites, otites séreuses, rhino-pharyngites, laryngites, rhumes des foins, sinusites, troubles de l’audition, vertiges, épistaxis (saignement du nez).

·         Troubles respiratoires : asthme, bronchites, difficultés respiratoires chroniques, trachéites.

·      Troubles circulatoire : jambes lourdes, oppression thoracique, palpitations, tachycardies, hémorroïdes.

·   Troubles digestifs : aérophagie, hernie hiatale, reflux gastro-œsophagien, ballonnements, colopathie fonctionnelle, constipation, diarrhées, digestion lente/difficile, hépatites, troubles hépato-biliaires.

·     Troubles urinaires : cystites, énurésie, incontinences, troubles de la prostate.

·   Troubles gynécologique : règles douloureuses, normalisation du cycle, rapports douloureux, infertilité.

·   Troubles de la ménopause : bouffées de chaleur, descentes d’organes.

·   Troubles de grossesse : nausées/vomissements, lombosciatique, préparation à l’accouchement, aide au positionnement du fœtus, constipation, hémorroïdes.

·  Troubles du nourrisson : régurgitations/vomissements, coliques, constipations, diarrhées, têtes plates, pathologies ORL chroniques.

·  Troubles de l’appareil locomoteur : algodystrophies, canaux carpiens, canaux tarsiens, contractures musculaires, douleurs articulaires de l’épaule, du coude, de la hanche, du genou, etc., entorses, épine calcanéennes, foulures, fourmillements, tendinites, tennis-elbow, golf-elbow.

·  Troubles de la colonne vertébrale : cervicalgies, cruralgies, dorsalgies, douleurs intercostales, lumbagos, lombalgies chroniques, névralgie d’Arnold, névralgies cervico-brachial, pubalgies, sciatalgies, torticolis.

·         Troubles généraux : anxiété, céphalées, insomnies, migraines, zona.

 

Limites des soins Étiopathiques

Si l’analyse étiopathique ne connaît pas de limite, les traitements, eux, en ont. Un étiopathe sait, par exemple, que les pathologies irréversibles n’entrent pas dans son champ d’action, de même que les atteintes infectieuses graves. L’étiopathe saura également orienter, si nécessaire, vers un traitement chirurgical – à savoir que bien souvent, dans la plupart des cas, il permet à son patient d’en faire l’économie.


 

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion